AMAC

Site réalisé par ALPHA STUDIO
Tous droits réservés

La formation de jeunes conteurs

- La formation de jeunes conteurs (écoles, lycées, collèges). Une ou deux conteuses viennent raconter régulièrement, former les adultes et apprendre aux enfants ou aux jeunes à s’approprier les histoires et raconter à leur tour. Pendant l’année, la formation se fait souvent dans le cadre de projets d’écoles.

La formation répond à quelques objectifs spécifiques  : l’écoute, l’expression orale et la prise de parole individuelle, la découverte de répertoires. L’intergénération et l’interculturalisme vont de pair avec ce projet.

La phase initiale du conte est bien entendu l’oral et l’écoute. C’est aussi une belle manière de participer et de s’intégrer au groupe. L’écoute s’apprend petit à petit. C’est pour cette raison que les conteuses de l’AMAC commencent toutes leurs séances de travail par un cadeau : une histoire pour le plaisir de raconter et d’écouter.

L’une des grandes qualité du conte, est de rassembler : on est ensemble pour entendre une histoire : écoute individuelle, écoute mutuelle, écoute collective. Travailler avec des enfants autour du conte en les faisant raconter à leur tour, renforce leur capacité à l’écoute, sollicite à la fois leur imagination, leur créativité et leur expression. Il arrive même qu’un des jeunes conteurs soit soutenu avec une telle ferveur par sa classe, qu’on pourrait avoir l’illusion que la prestation n’est pas individuelle mais collective.

Comme tout projet de l’AMAC, l’aboutissement de cette formation est un spectacle où chaque jeune raconte soit dans son école, soit dans sa ville, soit lors des Rencontres Nationales de Jeunes Conteurs.

- Ces Rencontres Nationales réunissent chaque année plusieurs centaines de jeunes qui ont travaillé dans plusieurs villes de France. Elles se veulent itinérantes, allant ainsi à la rencontre des villes dynamiques dans le domaine du conte : Corbeil-Essonnes en 1996, Bellegarde sur Valserine en 1997, Saint-Dizier en 1998, Albiez-Montrond en 1999, Manosque en 2000, Lyon en 2001, Rillieux-la-Pape en 2002 et Rive de Gier en mai 2003, Venissieux en 2004, St Michel de Boulogne en 2006 et la Maison des Passages à Lyon depuis 2007 jusqu’à aujourd’hui...

- Dossier complet disponible sur demande à l’AMAC

- Parmi d’autres opérations en France, le travail à Bourg-en-Bresse paraît très représentatif de l’activité des conteuses de l’AMAC.

Agnès Chavanon et Chloé Gabrielli, depuis 2005, et grâce à l’énergie et l’engagement de la directrice Colette Mazuir, forment les enseignants d’abord puis tous les enfants de l’école de la Croix Blanche, de la grande section au CM2 à raconter des histoires.

La SEGPA du collège voisin s’est jointe à cette action et comme dans chaque projet de l’AMAC, chaque fin d’année scolaire, tous ces jeunes racontent dans les lieux culturels de la ville (théâtre, médiathèque, musée, centre social…).

Dès 2006, les enseignants des plus grands demandent un passage à l’écrit. C’est bien naturellement, Chloé Gabrielli, auteure elle-même, qui s’en charge.

L’opération aboutit en 2006 au livre : « Paroles de plumes ». Elle est reconduite en 2007, avec le livre « des Mots Sages de la Croix Blanche ».

- POUR VOUS AIDER :

"10 histoires à écouter et à raconter aux primaires" avec l’ancien titre : "Former des enfants conteurs" par Agnès CHAVANON (Hachette-Education)

"10 histoires à écouter et à raconter aux maternelles" par Agnès CHAVANON, Chloé Gabrielli et Colette Mazuir (Hachette-Education)